Dès que je suis tombée enceinte de mon premier, la fameuse phrase que mon entourage ou que des gens que je croisais me disait était : « Ah! Tu ne dormiras plus. Profite du temps pour dormir en ce moment parce que bientôt, tu n’en n’auras plus. »

C’était la même chose tous les jours. À un moment donné, tu réponds que tu le sais et tu te fais à l’idée que c’est ça qui va arriver et qui va être le plus dur. Un coup le bébé arrivé, tu le comprends, tu le vis et tu le sais que les gens avaient raison. Même encore aujourd’hui, c’est sans doute l’une des choses que je trouve le plus difficile : le manque de sommeil parfois. Malgré ça, bien que mon rôle de maman soit vraiment beau, formidable et très formateur, je me suis vite rendu compte qu’il y avait plein de choses que l’on ne m’avait pas dit avant d’avoir des enfants. On ne m’avait pas dit que j’allais maintenant m’inquiéter sans cesse pour mes enfants. On ne m’avait pas dit qu’avec la rentrée de la garderie j’allais manquer souvent le travail pour aller chercher mon enfant qui fait de la fièvre. On ne m’avait pas dit que mon enfant serait souvent malade jusqu’à ce qu’il commence l’école. On ne m’avait pas dit que j’allais probablement couper un repas parce que j’ai fait passer les besoins de mes enfants en premier. On ne m’avait pas dit que j’allais recevoir les commentaires désobligeants de ceux qui ne sont pas d’accord avec ma façon d’élever tes enfants. On ne m’avait pas dit que je ne verrais plus mon plancher envahi maintenant par une tonne de jouets. On ne m’avait pas dit que j’allais devoir répéter, répéter et répéter jusqu’à ce que je fasse la tâche moi-même. On ne m’avait pas dit que j’allais me réveiller en plein nuit pour ramasser un vomi. On ne m’avait pas dit que j’aurais à gérer des crises. On ne m’avait pas dit qu’avoir un enfant pouvait éloigner un couple. On ne m’avait pas dit que j’aurais à ramasser de la nourriture sur le plancher. On ne m’avait pas dit que j’aurais une tonne de lavages à faire. On ne m’avait pas dit que j’aurais à acheter du linge à l’infini parce que mes enfants grandissent trop vite. On ne m’avait pas dit que j’aurais rendez-vous par rendez-vous pour mes enfants. On ne m’avait pas dit que l’allaitement n’était pas de tout repos. On ne m’avait pas dit que les gens qui n’ont pas d’enfant autour de moi ne comprendraient pas ce que je vis. On ne m’avait pas dit que devenir parent allait parfois m’éloigner de certaines personnes. On ne m’avait pas dit que je m’ennuierais parfois du temps où j’étais libre de faire ce que je voulais quand je le voulais. On ne m’avait pas dit que l’un de mes sujets principaux lors d’une conversation serait tout le temps la maternité et les enfants. On ne m’avait pas dit que chaque tranche d’âge a ses défis. On ne m’avait pas dit que j’allais souvent me remettre en question. Bref, il y a une tonne de choses que l’on ne m’a pas dite lorsque j’étais enceinte. Pourquoi? Pour me protéger? Pour ne pas que j’aie peur? Pour ne pas me décourager? C’est sûr que le sommeil, oui, durant les premières années de vie de tes enfants, c’est souvent ça qui est affecté, mais il n’y a pas juste ça.

Être parent, c’est loin d’être juste des heures de sommeil en moins. C’est bien plus que ça. C’est le travail d’une vie. J’aurais bien aimé qu’on soit honnête, qu’on me dise les vraies affaires pour mieux me préparer, me sentir davantage prête même si on n’est jamais prêtes vraiment, pour entrer dans ce nouveau moule, dans cette nouvelle vie avec moins d’anxiété, de frustrations et de sentiment d’être dépassée. Je pense qu’ayant su ce qui m’attendait, j’aurais vécu mes premiers mois de mère de façon beaucoup calme et go with the flow. J’aurais pris le temps de vivre chaque moment et je m’y serais préparée autrement même si la vie de maman amène son lot de surprises et d’imprévus. À toi, chère nouvelle maman ou future maman qui me lit peut-être, voilà ce qui t’attend dans tes premières années de maman. Je te le dis maintenant pour que tu profites de chaque moment, beaux comme moins beaux et que tu les accueilles avec plénitude et sérénité. Je te le dis pour que tu aies confiance en la vie, en tes enfants, en tes supers pouvoirs de mère. Je te le dis pour que tu lâches prise, parce qu’être une mère, c’est un travail que t’apprends sur le tas, il n’y a pas de manuel qui te dit comment élever ton enfant. Tu n’as pas à stresser tout de suite. Vis ce que tu as à vivre, apprends et fais juste de ton mieux. C’est ça la recette.

Plus d’articles…

Ce que la maternité a changé

Ce que la maternité a changé

Quand tu deviens maman, cela va de soi, ta vie change complètement. La fameuse phrase qui dit qu’avoir un enfant, ça change une vie, c’est vrai. On ne pourra pas le nier. La maternité a changé plusieurs choses dans ma vie. Bien sûr, ma vie sociale en a pris un coup….

Écrivez-nous!

13 + 11 =

Contact

N'hésitez pas à m'appeler, à réserver votre appel ou à m'écrire. Il me fera plaisir de répondre à vos questions et d'échanger sur vos besoins.

Téléphone

438-346-3954

Courriel

accompagnementevolutionfamille@gmail.com

Adresse

66 R. Dubois Suite 208, Saint-Eustache, QC J7P 4W9